Archives par étiquette : éditions numériques

La collation automatisée pour les éditions critiques digitales: l’exemple de Calpurnius Flaccus

Le 13 mai à l’Université de Genève à 11h15 aura lieu une conférence d’Elisa Nury, doctorante au King’s College de Londres, sur

La collation automatisée pour les éditions critiques digitales: l’exemple de Calpurnius Flaccus

Lieu de la manifestation : Bâtiment De Candolle/Landolt, L107 – Université de Genève
Organisation : Unité de latin – Université de Genève
Contact : lavinia.gallimilic@unige.ch

Source: Compitum

École d’été en humanités numériques – Paris, 29 juin – 10 juillet 2015

École d’été en Humanités numériques de Sorbonne Universités : L’édition scientifique de textes en langues latine et française

Dans le cadre des Écoles internationales de Sorbonne Universités, l’Université de Paris-Sorbonne et l’École nationale des chartes proposent une École d’été consacrée à l’édition scientifique de textes littéraires et historiques, en langues latine et française, du Moyen Âge à l’époque contemporaine. Cette école d’été se déroulera du 29 juin au 10 juillet 2015 à Paris.

Continuer la lecture

Études classiques et société de l’information – Naples, 28 mai 2014

Une journée d’études intitulée

Gli studi classici e la società dell’informazione

organisée dans le cadre du projet MIUR « Messaggeri della conoscenza » aura lieu le 28 mai prochain à l’Université Federico II de Naples, au départment d’études humanistes (DSU), salle Piovani.

Le programme prévoit notamment des interventions sur les éditions digitales, de commentateurs ou de scholiastes en particuliers, et sur des outils de requête comme X-Query.

Contact : Concetta Longobardi (cette information est tirée de la lettre du Notiziario di Antichistica du 10 mai 2014)

 Programme

9.00: Saluti (Gaetano Manfredi, Prorettore dell’università degli Studi di Napoli Federico II ; Arturo De Vivo, Direttore del Dipartimento di Studi Umanistici (DSU) ; Guglielmo Trupiano, Direttore del Centro LUPT ; Giovanni Polara, Coordinatore della Sezione di Scienze dell’antichità)

PRESIEDE Giovanni Polara

9.40: Marisa Squillante « Recentium curiosi: nuove vie per una didattica integrativa »

10.00: Valeria Viparelli « Un prodotto innovativo: il patrimonio culturale della Campania »

10.20: Raffaella Tabacco « Strumenti digitali e edizioni critiche: un rapporto complesso »

10.45: coffee break

11.00: Salvatore Cerasuolo « L’epigramma sul figlio di Cinira attribuito a Zona di Sardi (Anth. Pal. VII 365) »

11.25: Lucio Cristante « Fare/farsi una biblioteca digitale »

11.50: Christian Nicolas « Nuptiae Philologiae et… X-Query »

12.15: Concetta Longobardi « Vantaggi di un’edizione digitale per i corpora scoliastici »

12.40: Michele Ambrosino, Gaia Castaldi, Sara Fascione, Federica Nicolardi « Le edizioni digitali dei commentari antichi: verso un quadro sinottico di una realtà stratificata »

 

Variants 10, Amsterdam/New York, 2013

Éditeur : Rodopi
Collection : The European Society for Textual Scholarship
318 pages
ISBN : 978-90-420-3632-1 – ISSN: 1573-3084
€ 70    

On notera, dans le dernier numéro de la revue interdisciplinaire Variants, des articles qui pourront intéresser directement les amateurs d’éditions numériques. Voici le résumé de ces articles en anglais. Plus bas, la présentation du numéro et de l’ensemble de ses articles.

Tara L. Andrews, « The Third Way: Philology and Critical Edition in the Digital Age », probes deeply into the question what a digital scholarly edition should look like and, polemically, why there are so few of them around. The two questions, as she demonstrates, are closely interlinked, as she points not only to a resistance among classical philologists to use computers to make the editions, but also to a shift in approach between “old” and “new” philology. Manual methods of collation have tended towards the establishment of an “ideal” text, while computer-assisted collation and data processing has focused more on the unique existence of texts as they were produced, transmitted and consumed.

Franz Fischer, « All texts are equal, but… Textual Plurality and the Critical Text in Digital Scholarly Editions », agrees that the power of the computer has not been sufficiently harnessed in classical philology. Too often still a digital edition points to its availability online (as digital text or pdf), not to the way it was produced using the computer as a tool. He presents a detailed case study of two digital editions — one of William of Auxerre’s Summa de officiis ecclesiasticis and of Saint Patrick’s Confessio — to illustrate the different methodologies at work and to highlight the important conclusion that the edition that is fully digitally prepared satisfies better the criterion for scholarly transparency.

Peter Robinson,  » Towards a Theory of Digital Editions », reflects on the need for, and the principles that ought to underpin, a theoretical consideration of digital scholarly editions. The direction this theory should take is based on the primacy of the document, rather than that of the work, that has emerged in debates over recent years. Yet while Robinson welcomes this shift he also warns that the text-as-document is in danger simply of taking over from the text-as-work because current digital tools for scholarly editing do not allow for the encoding of both.

Continuer la lecture

Textual Trails (11th Conference of the European Society for Textual Scholarship, Helsinki 2014)

La 11ème Conference of the European Society for Textual Scholarship (ESTS) aura lieu à Helsinki du 30 octobre au 1er novembre 2014. Voici le texte (en anglais) de l’appel à contribution, publié sur le blog de l’APA. Date-limite de réponse : 15 avril 2014.

Texts tend to travel across space and time, carried by sound waves, written on parchments and codices, sealed in envelopes and travel trunks, and streaming as bits in the internet. They pass from mouth to mouth, from singers’ performances to scholars’ notes, from stone engravings to printed books, or from writing desks to digital editions.  Sometimes it is possible to trace the trail of a text or a fragment via several phases of transmission. These trails can be, for instance, a part of the genesis of one writing or an editorial history of one literary work, or they can run through a historical text tradition of scribal texts.
Continuer la lecture

Arguing with quotations

Philologia philosophica Herbipolensis III 

À l’université de Wurzbourg aura lieu en mars (17-21 mars) une série de conférences et de séminaires en philosophie ancienne sur le thème « Arguing with quotations ».
Ces conférences et séminaires examineront avant tout les enjeux des citations dans les débats philosophiques grecs: elles peuvent être arguments d’autorité, sources d’information, objets de discussion. Elles peuvent être aussi les seules attestations conservées d’un auteur.
Mais les ateliers liés aux séminaires comprennent aussi une introduction à la papyrologie et à la paléographie grecques (seule la connaissance du grec est requise), et des exercices d’édition (notamment numérique) des papyri.
Les cours seront donnés par Gerard Boter, Tiziano Dorandi, Michael Erler, Holger Essler, Michael McOsker, Dirk Obbink, Daniel Riaño, Marion Schneider, Alessandro Stavru, Nigel Wilson et Veronika Zilker
Ils seront, sauf exception, donnés en anglais, et sont destinés à des étudiants en « Classics » ou en philosophie ancienne.
Continuer la lecture

Lectio – édition des autographes

Le centre LECTIO de Leuven (Leuven Centre for the Study of the Transmission of Texts and Ideas in Antiquity, the Middle Ages and the Renaissance) est très actif dans le domaine de l’édition critique, avec le laboratoire qui y est dédié (Laboratory for Critical Text Editing). 

Le laboratoire organise régulièrement des tables rondes sur des problèmes méthodologiques, souvent très spécifiques, de l’édition critique (traditions complexes, fragments, par exemple). On pourra lire ici les thèmes des précédentes tables rondes.

La prochaine table ronde du 24 mars 2014 portera sur le problème particulier de l’autographe (Seeing the author at work: challenges of editing an autograph: problèmes de définition, types d’autographes, circonstances de production, de création du texte, choix syntaxiques et lexicaux de l’auteur… Quelles méthodes particulières d’édition pour permettre au lecteur moderne de saisir tous ces aspects, quel usage des techniques modernes dans ce but ?). Le programme et toutes les précisions peuvent être lus ici.

Recension en cours des éditions électroniques

Sur le site suivant se trouve un catalogue détaillé de près de 190 projets en cours ou réalisés d’éditions électroniques de textes anciens, médiévaux ou modernes. Il a été mis en place par une doctorante de l’UCL, Greta Franzini, qui cherchait elle-même le meilleur moyen pour réaliser son édition d’un manuscrit d’Augustin, à travers les expériences des autres. Les éditeurs qui le souhaitent peuvent y signaler leur propre projet en éditant eux-mêmes le catalogue ou en répondant à un questionnaire (nom du projet, durée, institution mère, budget, contact, site du projet, édition critique ou fac-similé, public visé, usage de la TEI, présence d’images et qualité, présence de glossaire et d’indices, open access et open source, plate-forme, logiciels utilisés, etc.). Le site propose aussi des liens vers d’autres catalogues de projets d’éditions électroniques.

https://sites.google.com/site/digitaleds/home

Homère dans le Genavensis 44 et l’Homer Multitext

Mardi 10 décembre 2013 a eu lieu à l’université de Lausanne une intéressante journée d’étude sur « Le devenir numérique d’un texte fondateur : l’Iliade et le Genavensis 44″. En voici le programme pour mémoire, grâce aux actualités du site de l’ISTA (Besançon). Cette journée précédait de peu l’ajout du manuscrit dans la base e-codices (Voir un article du blog de l’Homer Multitext à ce propos).

Cette journée s’inscrivait par ailleurs dans le cadre d’une collaboration avec l’équipe du Homer Multitext, qui s’intéresse aux différentes versions existantes de l’Iliade et de l’Odyssée. L’équipe utilise les dernières technologies pour permettre des publications digitales de manuscrits et d’outils qui permettent aux lecteurs d’essayer de comprendre les multiples facettes de la tradition homérique. Leur blog permet de relayer des annonces diverses : notes de chercheurs, annonces de numérisations, colloques et journées sur le texte homérique, ses scholies, et surtout ses numérisations. À suivre, donc.