Onomastikon: édition en ligne des Hermeneumata Celtis

Vincenzo Ortoleva et Maria Rosaria Petringa, de l’Université de Catane, lancent le projet Onomastikon, qui entend contribuer à l’étude du lexique grec et latin à travers l’analyse de certains genres de textes littéraires de l’Antiquité tardive, en prose et en poésie, publiés ou inédits: https://onomastikon.altervista.org 

Le projet comprend deux volets:

1) l’édition critique (ou diplomatique, avec les corrections nécessaires) commentée des sections encore inédites du glossaire latin-grec dit Hermeneumata Celtis, sous la coordination du Professeur Vincenzo Ortoleva, ainsi que de Maria Rosaria Petringa et Salvatore Cammisuli, en collaboration avec le Thesaurus linguae Latinae (Munich, Bayerische Akademie der Wissenschaften) et le Diccionario Griego-Español (Madrid, Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo et Centro de Ciencias Humanas y Sociales, CSIC). Ce glossaire, copié en 1495, d’après un manuscrit aujourd’hui perdu, dans le cod. Wien, Österreichische Nationalbibliothek suppl. Gr. 43, par l’humaniste allemand Conrad Celtis (1459-1508). Les Hermeneumata Celtis sont divisés en deux parties distinctes: un colloquium bilingue grec-latin, composé de textes et de dialogues visant à enseigner les deux langues (f. 12-17); un glossaire latin-grec organisé en sections thématiques (f. 18-45v). C’est cette deuxième partie qui est ici éditée. Les premiers éléments du premier volet, comprenant 7 sections ou parties de sections (travail du cuir, aliments, spectacles, oiseaux, animaux sauvages, parties du corps humain), éditées par des étudiants de l’Université de Catane (ce sont les fichiers pdf de leurs tesi di laurea), sont déjà en ligne, protégés par un mot de passe à demander à onomastikon.lessicografia@gmail.com. Dix autres sections ou parties de section sont en cours d’édition. Un lien est donné pour les 8 autres sections déjà publiées isolément, avec la bibliographie afférente.

2) des archives numériques du lexique de la poésie chrétienne ancienne et médiévale, sous la coordination du Professeur Maria Rosaria Petringa. Pour l’instant, la bibliographie afférente est en ligne.

Cette dernière initiative rejoint opportunément, semble-t-il, celle du GIRPAM (Groupement International de Recherche sur la Poésie Antique et Médiévale) qui vient de naître sous la dir. de M. Cutino (Strasbourg) et B. Bureau (Lyon 3).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.