J.-M. Leniaud et M. Zink (éd.), L’Histoire en mutation. L’École nationale des Chartes aujourd’hui et demain

Jean-Michel Leniaud et Michel Zink (éd.), L’Histoire en mutation. L’École nationale des Chartes aujourd’hui et demain, Paris, 2016.

Éditeur : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
120 pages
20 €

Établie depuis peu dans ses nouveaux locaux du quadrilatère Richelieu, l’École nationale des Chartes a cherché ces dernières années à relever le défi de demeurer fidèle à sa vocation tout en renouvelant ses enseignements de façon à s’adapter au contexte actuel de la recherche et de la conservation du patrimoine, et notamment à l’ensemble des transformations induites par la révolution numérique. C’est ainsi qu’elle a créé de nouvelles chaires (histoire du droit de l’époque contemporaine ; histoire de l’art de l’époque moderne ; histoire des industries culturelles et des médias…) et qu’elle propose un master « Technologies numériques appliquées à l’histoire ». Le colloque qui a réuni à l’Académie plusieurs historiens français et étrangers de grand renom a cherché à mettre en lumière cette mue de l’École nationale des Chartes et la mutation, plus générale, de la recherche historique dont elle est à la fois un révélateur et un moteur. Les auteurs mettent en lumière dans ce volume le rôle irremplaçable de l’École nationale des Chartes dans les dernières décennies (par exemple pour l’histoire de la langue ou l’histoire du livre) et dans le présent, tout en s’interrogeant sur les champs nouveaux qu’elle pourrait se préparer à défricher dans l’avenir avec l’exigence et l’excellence qui la caractérisent.

Table des matières
Allocution d’accueil, par Michel Zink
Discours d’ouverture, par Louis Gautier
Introduction, par Jean-Michel Leniaud
Werner Paravicini, « De la science auxiliaire à la science fondamentale »
Lino Leonardi, « L’ecdotique : histoire de la tradition, présence du texte »
Jean Wirth, « L’image, source historique »
Anita Guerreau-Jalabert, « Les chartistes et les sciences sociales »
Robert Martin, « L’histoire de la langue »
Pascal Ory, « Du livre aux médias contemporains »
Anne-Marie Turcan-Verkerk, « Enjeux pour l’historien de demain : l’exploitation des sources numériques »
Conclusion, par Michel Pastoureau

Les auteurs
Louis Gautier, Président du Conseil d’administration de l’École nationale des chartes
Anita Guerreau-Jalabert, Directeur de recherche émérite au CNRS (IRHT), directeur honoraire de l’École nationale des chartes
Jean-Michel Leniaud, Directeur de l’École nationale des chartes
Lino Leonardi, Professeur à l’Université de Sienne, directeur de l’Institut CNR Opera del Vocabolario Italiano
Robert Martin, Président de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres pour l’année 2015
Pascal Ory, Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Werner Paravicini, Associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
Michel Pastoureau, Correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, directeur d’études émérite à l’EPHE
Anne-Marie Turcan-Verkerk, Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études
Jean Wirth, Professeur honoraire à l’Université de Genève
Michel Zink, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, professeur au Collège de France

Source : AIBL


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *