Archives de l’auteur : Bernard Meunier

Prochain stage d’ecdotique du 21 au 25 février 2022

Le prochain stage d’ecdotique aura lieu du 21 au 25 février 2022 dans les locaux de l’Institut des Sources Chrétiennes. Il s’adresse en priorité aux étudiants de master 2 et au-delà.

Pour les personnes qui le souhaitent, une initiation à la paléographie latine et grecque est proposée le dimanche 20 février de 14h à 18h.

La date-limite d’inscription est fixée au 21 janvier 2022.

Télécharger le programme.

Modalités d’inscription

L’inscription au stage est gratuite, mais pour des questions d’assurance, il est demandé aux participants d’adhérer à l’Association des Amis de Sources Chrétiennes (cotisation de base: 25 euros), qui fournit les locaux et une partie de la logistique du stage.
Le nombre total de participants est limité à 25.
Les frais de transport et d’hébergement sont à la charge des participants.

Si vous souhaitez y participer, vous pouvez vous pré-inscrire à l’aide du formulaire en ligne, avant le 21 janvier 2022 : les demandes seront examinées et classées en fonction de leur pertinence par rapport au stage.

Renseignements: sources.chretiennes@mom.fr

STAGE D’ECDOTIQUE 2021 ANNULÉ

En raison des grandes incertitudes qui pèsent sur le début de l’année 2021 et des risques d’annulation de toute rencontre impliquant des participants  venant de loin, nous avons estimé préférable de renoncer à proposer notre stage annuel d’ecdotique en 2021. Rendez-vous en 2022!

D’Helladius à Praesidius : Jérôme en question(s)

Intervention à la Table ronde du stage d’ecdotique (Sources Chrétiennes, HiSoMA UMR 5189) du 21 février 2019

Aline Canellis (Université Jean Monnet-Saint-Étienne, HiSoMA UMR 5189) a présenté trois cas de figures qui ont jalonné son expérience en ecdotique. Le premier a montré le lent travail de maturation effectué depuis sa thèse de doctorat, une édition critique « à l’ancienne » (Saint Jérôme, Altercatio Luciferiani et Orthodoxi, Recherches littéraires, historiques et doctrinales, soutenue en 1995) jusqu’à sa double publication, l’édition majeure au CCSL (79B, Brepols, Turnhout, 2000) et l’édition mineure, dans la Collection des Sources Chrétiennes (Jérôme, Débat entre un Luciférien et un Orthodoxe, SC 473, Paris, Cerf, 2003). Le deuxième cas de figure évoqué est une gestion de projet pendant près de dix ans pour l’élaboration d’un ouvrage collectif et collaboratif paru sous la direction d’A. Canellis en 2017, avec une équipe de chercheurs, hiéronymiens ou non, expérimentés et moins expérimentés, et de toutes spécialités et régions : Jérôme, Préfaces aux livres de la Bible, SC 592, Paris, Cerf ; le texte latin, publié par des éditeurs illustres et fixé depuis longtemps, a dû être légèrement modifié, en particulier en deux passages importants pour l’histoire du canon biblique (la leçon apocrypha est en effet préférable à celle d’hagiographa, dans le Prologue de Tobie et le Prologue de Judith). Enfin, le troisième cas de figure abordé est un work in progress personnel d’A. Canellis :l’édition scientifique de la Lettre à Praesidius de Jérôme (Epistula 18*), premier écrit à attester l’usage d’un éloge du cierge pascal en Italie du Nord. La recherche est désormais facilitée par le développement du numérique : catalogues en ligne, manuscrits numérisés en libre accès, possibilité d’échanger rapidement avec les conservateurs des fonds anciens… Cette triple expérience a ainsi témoigné de l’intérêt toujours renouvelé à éditer des textes, quelles qu’en soient les modalités. On pourra retrouver la version détaillée de l’exposé sur https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02051375.